La trésorerie, le nerf de guerre ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

La trésorerie concrètement  c’est quoi ? C’est la somme des liquidités disponibles. 

  • A quoi ça sert ? La gestion de la trésorerie permet au dirigeant de contrôler ses capacités de paiement et de piloter son entreprise.

  • Pourquoi c’est important ? Même en pleine croissance, une entreprise peut être confrontée à des problèmes de trésorerie à cause de retard de règlement de ses clients.

Pourquoi gérer votre trésorerie ?

La gestion de trésorerie permet d’avoir une bonne visibilité sur vos dépenses et vos ressources. Gérer c’est anticiper d’éventuelles difficultés et assurer la solvabilité de l’entreprise.

Une bonne gestion de trésorerie permet :

  • D’assurer la liquidité de l’entreprise

  • Pour l’exercice fiscal à venir, d’identifier les besoins de l’entreprise en matière de financement 

  • Chaque mois, de suivre l’évolution de l’activité et du BFR*, et  pour remédier à des difficultés en déclenchant des actions. 

*BFR : c’est un indicateur très important pour les entreprises. Il représente le besoin de financement à court terme, notamment pour pallier aux décalages entre encaissements et décaissements.

Comment gérer votre trésorerie ?

Les entreprises TPE et les PME ne sont pas toujours bien conseillées sur les sujets liés à la trésorerie. De plus les dirigeants manquent de temps pour se former, ou n’ont pas les moyens de recruter ces compétences ou des savoir- faire. 

Commencez par gérer vos flux de liquidités mensuellement, et regardez le solde des encaissements ou décaissements et également la variation de soldes dans la durée. 

Votre objectif est de maintenir l’équilibre financier de votre entreprise en intégrant votre vision et votre stratégie.

Les causes probables de la dégradation de la trésorerie

La baisse de la trésorerie d’une entreprise provient en général de la combinaison de plusieurs facteurs :

  • Des aléas de la vie de l’entreprise :
    • Cause : dégradation des délais de paiement des clients ou accroissement soudain du niveau de stock

    • Conséquence : le BFR augmente + vite que les ventes

    • Solution possible : financement du poste client 

  • Forte croissance des ventes 
    • Cause : Forte augmentation des ventes mal anticipée 

    • Conséquence : augmentation proportionnelle du besoin en fonds de roulement (BFR) 

    • Solution possible : augmenter les capitaux permanents* 

*capitaux propres + dettes à long terme

Pourquoi bâtir une trésorerie prévisionnelle ?

Le plan prévisionnel de trésorerie se développe pour différents horizons.

  • A court terme, il permet d’identifier les échéances de paiement.
  • A moyen terme, il permet entre autres de s’assurer de minimiser le coût de financement, de mieux communiquer auprès des investisseurs et d’ajuster son niveau d’investissement.

Comment bâtir une trésorerie prévisionnelle ?

Vous devez construire 2 tableaux de trésorerie :

  • Le budget annuel de trésorerie :
    • Ce budget de trésorerie s’élabore en fin d’exercice comptable et en même temps que votre budget prévisionnel. Vous pouvez utiliser comme base les autres budgets déjà réalisés pour vous projeter 

    • Ce budget prévoit l’évolution de la trésorerie de l’année suivante, mois par mois : il regroupe l’ensemble des entrées (prévisions de ventes, nouveaux financements) et sorties (investissements, achats, frais généraux) de liquidités prévues sur le prochain exercice.

  • Le plan de trésorerie prévisionnelle:
    • Ce tableau prévisionnel est à actualiser tout au long de l’année, sur une base mensuelle par exemple

    • Le plan de trésorerie permet d’ajuster ses disponibilités en fonction des échéances prévues et aussi d’évaluer les besoins de financement éventuels

Avec le plan de trésorerie prévisionnelle, vous anticipez vos échéances de paiements et vous assurez que vous êtes capable de respecter vos engagements financiers.

Pour piloter votre activité de façon + efficace, vous pouvez réaliser une mise à jour de vos tableaux prévisionnels et une surveillance + régulière.

Pour assurer l’équilibre financier de votre activité, et être encore plus efficace, vous pouvez encore surveiller l’ensemble des décaissements et encaissements au jour le jour en intégrant également la trésorerie engagée, les en-cours clients, et les échéances fournisseurs.

Pour cela, vous pouvez tenir un tableau de gestion de flux sur un tableur classique comme Excel ou Open office.

Vous voulez discuter autour d’un café (numérique) ? N’hésitez pas à nous contacter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Act4Business

Cabinet de conseil spécialisé en développement marketing et en innovations. Nous proposons du conseil, de l’accompagnement opérationnel et des formations sur Lyon, Paris, Grenoble.

Politique de confidentialité