[Webinaire] Social Selling Forum 2021

Linkedin pour développer son activité

LinkedIn est aujourd’hui l’un des réseaux sociaux professionnels les plus importants et pertinents. Véritable levier pour développer votre entreprise, il permet d’augmenter votre visibilité et de toucher efficacement vos prospects. 

Eric Richa dirigeant d’Act4Business vous présente la manière d’utiliser LinkedIn pour mieux développer vos ventes. 

Retrouvez aussi de nombreux professionnels du domaine qui vont débattre autour d’une problématique : comment mieux utiliser LinkedIn quand on est coach, entrepreneurs, consultants ou conférenciers ?

Les apports du social selling dans l'industrie

LinkedIn est un canal de communication dont il faut se saisir de la part des acteurs industriels. Pour beaucoup d’entreprises du secteur cette partie de la communication est laissée à l’abandon, pourtant celle-ci a de nombreux avantages. 

Emilie le Douaron dirigeante du cabinet MITI dédié au marketing industriel ainsi qu’Eric Richa dirigeant d’Act4Business vous présentent les apports que peut avoir LinkedIn dans le secteur de l’industrie. 

Comment construire un pitch commercial convaincant ?

Nous vous avions déjà présenté des conseils pour votre stratégie commerciale dans notre article : 7 jours pour construire sa stratégie commerciale. Dans cet article nous vous expliquons plus en détail comment créer un pitch commercial convaincant !

Passage obligatoire pour tout dirigeant d’entreprise, directeur commercial, entrepreneur, start uper, le pitch est un outil indispensable pour se présenter efficacement ainsi que son entreprise. 

Vous avez une présentation de prévue prochainement ? Vous allez rencontrer un client sur un salon, un prospect lors d’un événement, un investisseur ou vous devez même rédiger un mail pour accrocher un prospect ? Nous vous invitons à lire cet article.

Qu'est ce qu'un pitch commercial ?

Un pitch est une méthode qui permet d’effectuer une présentation claire et synthétique d’un sujet donné. Cela peut concerner un projet, un nouveau produit ou service, la demande d’un financement, une stratégie ou encore tout simplement votre entreprise. Savoir présenter ces différents éléments est essentiel dans la réussite de vos objectifs. Un pitch se prépare à l’avance car vous devez synthétiser l’essentiel de votre sujet en un temps réduit. 

Celui-ci sera donc différent en fonction du sujet que vous présenter et de l’objectif que vous cherchez à atteindre à l’issue de celui-ci. De plus, passer en revue vos forces et faiblesses est indispensable pour vous permettre de vous différencier de vos concurrents. 

 

Comme évoqué précédemment, vous avez donc différents types ou formats de pitch :

Le pitch ultra court : moins de 20s pour vous présenter et dire ce que vous apportez à vos clients. L’idée est de créer chez votre interlocuteur l’envie d’en savoir plus sur vous et de déclencher un rendez-vous. 

Le pitch de 3 à 5 minutes : Vous êtes en réunion chez votre client ou votre prospect. Votre  réunion va durer 1 heure maximum. Votre objectif est bien évidemment d’en savoir plus sur votre client et de le questionner pour apprendre à le connaître. Le pitch ici va vous aider à vous présenter rapidement, à introduire votre entreprise et vos solutions 

Le pitch supérieur à 5 minutes :  Vous pouvez être amené à faire un pitch à un banquier ou à un investisseur ou à votre équipe commerciale pour présenter un projet. Ce pitch est bien évidemment plus long car votre objectif est d’apporter un liste d’éléments convaincants  et de répondre à une problématique donnée.

 

Afin d’élaborer votre pitch, il est essentiel de prendre en compte trois aspects: le verbal, le paraverbal et le non verbal.

Le verbal

Le verbal désigne les mots que vous utilisez, autrement dit ce que vous dites. Le discours verbal représenterait seulement 7 % de votre communication. 

Comme précisé précédemment votre pitch sera différent selon votre sujet et vos objectifs. Il est aussi important d’adapter votre discours en fonction de vos interlocuteurs.  Par exemple, si vous présentez un produit avec des caractéristiques bien précises, il convient d’utiliser des mots simples pour que la compréhension soit faite par tous. 

Pour être convaincant, chaque pitch commercial doit démarrer par une phrase d’accroche, le but est d’attirer l’attention de vos interlocuteurs en leur faisant comprendre le sujet que vous allez aborder. 

Il convient de présenter les raisons qui font que votre projet, produit, service ou idée est viable. Dans le cas d’un produit, il est important de présenter sa proposition de valeur et d’expliquer en quoi elle répond à un besoin client réel. De plus, il est pertinent d’expliquer en quoi votre offre se différencie de celle des concurrents. D’autres éléments sont essentiels à aborder selon votre sujet:

  • Une présentation de votre équipe ainsi que de vos valeurs 

  • Votre vision à court et long terme ainsi que les différentes stratégies que vous avez choisi

  • Vos projections financières

  • Vos objectifs ainsi que votre plan de développement

Le paraverbal

Le paraverbal désigne votre façon de parler : la voix, le ton, le rythme. Il représente 38 % de la communication.

Cela concerne aussi les pauses lors du pitch qui peuvent être remplies de “hum” ou le temps de réaction entre une question et la réponse. 

Prendre en compte le paraverbal est essentiel. Un pitch avec de nombreuses hésitations, un ton monotone ou encore un manque de ponctuation orale va avoir des effets négatifs sur vos interlocuteurs. L’attractivité de votre discours baisse ainsi que vos compétences perçues. Les interlocuteurs sont donc moins attentifs à ce vous leur dites. 

Évitez donc les mots parasites comme “euh”, “hum” et ponctuez votre pitch de silence.

Le non verbal

Le langage non verbal ne fait pas appel aux mots, cela désigne ce que l’autre « voit » : l’apparence, la démarche, la gestion de l’espace, l’attitude et la gestuelle. Cette communication visuelle occupe 55 % des messages véritablement transmis

Avant de commencer un pitch, ancrez-vous ! Pensez à un moment positif de votre vie, une réussite, un endroit où vous vous êtes senti bien, gardez cet instant en mémoire et lancez-vous.  

Comme évoqué, la communication passe par ce que nous voyons de vous. Pour cela, il indispensable de travailler au préalable la posture, les mouvements du corps et la gestuelle (mains, bras, tête,..), les mimiques ou mouvement du visage (haussement de sourcils, grimace,..), les mouvements du regard. Évitez les gestes parasites durant votre pitch: le regard fuyant, les gestes brusques ou encore les expressions faciales marquant l’hésitation. Avoir un langage corporel maîtrisé permet de renforcer vos propos et donne du poids à votre argumentaire.

 

Le pitch quelque soit sa finalité est une rencontre, un échange entre vous et un public.  Il y a beaucoup de paramètres en jeu. Le public peut être composé d’une ou plusieurs personnes. La distance entre vous et le public peut aussi être inférieure à 1 mètre et peut atteindre plusieurs mètres.  En fonction de votre objectif, votre rôle sera d’adapter votre posture, votre discours, de gérer votre temps et également l’espace. Afin que son pitch commercial soit convaincant, Il est essentiel de le préparer en amont pour ne pas oublier d’informations cruciales et être fluide. 


Pour en savoir plus, suivez les actualités d’Act4Business sur LinkedIn !

Top 5 des outils pour lancer un produit

Dans cet article, nous allons aborder les 5 outils du Lean Startup qui vous aideront à lancer un produit. Cette méthode est issue du Lean Manufacturing développé par Toyota juste après-guerre. A l’époque, le Japon voulait reconstruire rapidement son économie avec peu de moyens.  Avec le Lean Startup, l’entreprise valide l’idée rapidement et à moindre coût avant d’investir inutilement plus de temps ou d’argent. Le plus important est de développer un produit dont le marché a besoin et prêt à acheter. L’objectif se résume en 4 mots: agir vite avec agilité.

La méthode Lean Start Up se base sur cinq outils : 

  • La Proposition value
  • Le Personna Marketing
  • La Carte d’empathie
  • Le Lean Canvas
  • Le Plan d’action Commercial et le Plan de Communication
Si vous n’avez pas encore défini votre stratégie commerciale, nous vous conseillons de consulter notre article : 7 jours pour construire sa stratégie commerciale.

Proposition Value

La proposition de valeur résume l’ensemble des bénéfices que votre solution va apporter aux consommateurs. Une proposition de valeur bien explicitée permet à vos prospects de savoir comment vous répondez à leurs besoins. Pour que celle-ci soit convaincante, elle doit en effet répondre à une attente (besoin) qui n’est pas satisfaite.

 

Les objectifs de cet outil ?

La matrice aide à guider le raisonnement pour faire correspondre la proposition de valeur aux caractéristiques de vos clients. L’objectif est d’arriver à une symétrie entre le profil client (à droite) et la proposition de valeur (à gauche).

Persona Marketing

Le persona marketing est une représentation du client idéal avec qui vous aimeriez travailler. L’objectif est donc de réaliser un portrait-robot du client en vous basant sur des rencontres, des échanges, ou des questionnaires.

 

Les objectifs de cet outil ?

Avec une connaissance précise des personas marketing, vos commerciaux vont pouvoir :

  • Se concentrer sur les prospects prioritaires 
  • S’adapter aux besoins du prospect 
  • Gagner du temps dans le processus de vente 
  • Personnaliser le discours en fonction du type de client
  • Délivrer plus de valeur au prospect et plus rapidement

Carte d'empathie

La carte de l’empathie est un outil collaboratif permettant d’identifier et de  comprendre ce que ressent  un client potentiel ou réel. Celui-ci permet donc d’aller plus loin que les chiffres avec les méthodes quantitatives et de visualiser les aspirations, les comportements et les soucis des clients. 

Les objectifs de cet outil ?

Réaliser une carte de l’empathie peut vous être utile de plusieurs manières: 

  • Optimiser votre service client en connaissant mieux leurs attentes et leurs possibles réclamations 
  • Modifier votre approche commerciale ou publicitaire pour développer votre image de marque et cibler de manière pertinente
  • Améliorer votre gamme d’offres ou services en la modifiant selon les attentes et besoins de vos prospects et clients 

Lean Canva

Le Lean Canvas est un outil dont l’objectif est de mettre en pratique la méthode du Lean Startup. Il formalise votre projet sur une page A4. Le Lean Canvas aide les entreprises à se développer par itération, en validant étape par étape le fonctionnement et la viabilité du projet. 

 

Cet outil se découpe en plusieurs segments: problème, solution, indicateurs de performance, proposition de valeur unique, avantage compétitif, clientèle, coûts et sources de revenus. 

Plan d'action commercial et plan de communication

Pour finir, il semble être essentiel d’aborder le plan d’action commercial et le plan de communication. Il est important de savoir pourquoi les actions sont menées et ainsi de leur donner un sens.

Plan d'action commercial

Le plan d’action commercial est une feuille de route mise en place par la direction commerciale afin d’atteindre les objectifs fixés par l’entreprise. C’est un document stratégique et opérationnel qui fait le lien entre la stratégie d’entreprise et l’exécution opérationnelle sur le terrain.

 

Les objectifs de cet outil ?

  • Décliner la stratégie de l’entreprise de manière opérationnelle
  • Optimiser l’affectation des ressources commerciales sur des cibles choisies
  • Impliquer et responsabiliser les différents acteurs en interne

Plan de communication

Plan de communication

Communiquer avec efficacité n’est pas envisageable sans un minimum d’organisation dans sa démarche. Ainsi, pour communiquer efficacement la mise en place d’un plan de communication est nécessaire. Pour communiquer au mieux, il est conseillé d’intégrer le numérique dans sa stratégie de communication. Vous pouvez à ce sujet consulter notre webinaire ici.

 

Les objectifs de cet outil ?

  • Clarifier le rôle et la contribution de la fonction communication
  • Éviter les obstacles au démarrage 
  • Avoir une clientèle cible précise 
  • Augmenter sa notoriété 

La réalisation d’un plan de communication de fait  en sept étapes qui sont le diagnostic, les objectifs, la cible et le message, les axes créatifs, les outils, le planning et pour terminer le budget.

Ces cinq outils permettront à vos équipes et votre entreprise d’effectuer des lancements produits plus sereinement et de manière efficace. L’objectif est de bien connaître sa cible et son marché, valider sa proposition de valeur et savoir mettre en place des actions pour faire connaître et vendre son nouveau produit.

7 jours pour construire sa stratégie marketing

7 jours pour construire sa stratégie commerciale

Une semaine pour construire sa stratégie commerciale ? Challenge accepté !

Si vous êtes une entreprise souhaitant affirmer sa place sur le marché, augmenter son nombre de clients ou atteindre une audience plus large, le premier pas vers l’accomplissement de vos objectifs est l’élaboration d’une stratégie commerciale rodée. Facile à dire, mais par où commencer ? Nous vous dévoilons un planning de 7 jours afin de construire votre propre stratégie étape par étape et commencer à atteindre vos objectifs commerciaux sur les starting-blocks.

Alors à vos marques, prêts, partez !

Jour 1 : Définir sa proposition de valeur

proposition de valeur

Une bonne stratégie commerciale ne se construit pas sans une proposition de valeur claire et percutante, puisqu’elle représente la raison d’être, la justification de votre activité et l’unicité de vos solutions. Une proposition de valeur, c’est la combinaison entre votre promesse de valeur (comment vous répondez à la problématique de votre client cible) et les besoins de votre client cible, en y rajoutant les bénéfices que votre solution ( produit et/ou service ) va lui apporter.

La proposition de valeur est la pierre angulaire de votre activité, puisque c’est sur elle que vos clients potentiels vont vous juger digne de confiance – ou pas.

Pour formuler sa proposition de valeur, il faut avant tout définir pourquoi le client va vous choisir. Il faut vous poser les bonnes questions :

L’objectif de la proposition de valeur est avant tout commercial : elle est là pour inciter vos clients potentiels à acheter vos services / produits. Pour cela, il faut qu’elle soit clairement formulée : la clarté apporte la confiance, vous différencie par rapport à votre concurrence et c’est lorsqu’un client est confiant qu’il va acheter.

L’outil clé pour définir rapidement votre proposition de valeur est le Proposition Value Canva. Cet outil, présenté sous la forme d’un tableau, vous permet de réfléchir sur les facettes essentielles de la solution et des besoins/problématiques clients. Il décrit précisément comment votre entreprise va créer de la valeur pour ses clients.

JOUR 2 : Identifier les problématiques du marché et de vos clients

Identifier les problématiques du marché et de vos clients

Après avoir formulé une proposition de valeur claire, le deuxième point important est d’identifier les problématiques du marché et des clients afin de pouvoir développer une stratégie en vue d’y répondre. L’objectif étant d’être en mesure de persuader les clients potentiels d’acheter chez vous, et d’utiliser par la suite cet argumentaire dans votre pitch.

Pour définir ces problématiques, vous devez observer vos clients (leurs besoins, leurs comportements, leurs aspirations, etc.) mais aussi votre marché : comment évolue-t-il ? Que voyez-vous sur les réseaux sociaux ?

Vous pouvez au sein de cette étape de réflexion définir votre argument clé de vente (ACV). L’ACV est une étape clé, qui exprime les raisons qui poussent les clients à acheter chez vous. N’hésitez pas à surveiller régulièrement vos concurrents pour que votre argument soit unique et vous démarquer !

JOUR 3 : Identifier le persona marketing

persona marketing

Le persona marketing représente votre client idéal : il est l’archétype du groupe de personnes que vous ciblez avec vos produits et services. Il est conseillé de définir 1 persona par segment cible, si vous en possédez plusieurs.

La réflexion autour de votre persona vous permettra de définir plus en profondeur ses besoins et ses habitudes de consommation. Cette analyse demande le plus de précision possible pour être ensuite en mesure de mettre en place une stratégie de communication sur -mesure pour attirer l’attention de votre client-cible, et d’optimiser vos offres en fonction de ses besoins et problématiques.

La stratégie de communication sera déclinée sur l’ensemble des médias à votre disposition (newsletter, réseaux sociaux, site web, presse, salon,… )

Comment créer votre persona ?

Vous pouvez commencer par un brainstorming afin de mettre en place les caractéristiques démographiques et comportementales de votre persona. Vous pouvez par exemple commencer par vous poser ces questions :

Une fois cette étape réalisée, vous pouvez utiliser un canvas afin de rédiger plus en détail ses traits de personnalité, ses objectifs etc. pour tirer un portrait complet de votre client type.

Cette étape n’est pas à négliger puisqu’elle vous permettra de cerner les habitudes de consommation de vos clients (y a-t-il une saisonnalité dans ses besoins ? Qui paye pour le produit ? etc.) et d’ajuster votre stratégie en fonction de ce nouveau prisme.

Jour 4 : identifier les canaux de communication

identifier les canaux de communication

Une fois que vous avez défini votre persona, vous allez pouvoir identifier les meilleurs canaux de communication pour toucher au mieux votre segment cible. N’hésitez pas à choisir plusieurs canaux : être multicanal vous apportera davantage de visibilité.

Suivant vos besoins vous pouvez utiliser :

Le site internet, qui peut être à la fois vitrine et porte d’entrée du business dans le cas d’un ecommerce. Il permet tout à la fois de communiquer sur un produit / service, de le faire connaître, voire de le vendre. Il est le reflet de votre entreprise : il est important qu’il s’accorde avec votre identité (visuellement et dans sa ligne éditoriale) et qu’il inspire confiance à vos prospects. Posez-vous également la question du référencement : il est important qu’il soit bien référencé si vous comptez sur votre site pour vous faire connaître.

Les réseaux sociaux sont également des outils marketing de poids (voire indispensable pour une bonne visibilité). En revanche choisissez vos réseaux en fonction de votre contenu et de votre persona : communiquer sur un réseau inutilisé par votre clientèle cible est contre-productif.

Qui dit communication sur les réseaux sociaux dit contenu. Vous devrez proposer un contenu qui soit à la fois régulier et intéressant pour votre cible. Le contenu peut prendre la forme de posts, de livre blanc, ou d’articles de blog. Vous pouvez par exemple intégrer une page de blog à votre site internet, et ensuite diffuser votre contenu via une newsletter.

Vous pouvez également faire le choix de canaux payants : SEA, publicité, contenus sponsorisés. Ces canaux peuvent être un réel boost pour votre notoriété.

Bien sûr, communiquer en physique lors d’évènements est toujours un canal qui fonctionne. Webinaires, salons, meet ups, il existe plusieurs occasion de se faire connaître et d’échanger ses coordonnés.

Jours 5 : faire le choix des canaux de distribution

canaux de distribution

Pour ce cinquième jour, il vous faudra choisir vos canaux de distribution.

Il y a trois types de circuits de distribution :

  1. La vente directe, c’est-à-dire avec aucun intermédiaire entre l’entreprise et le consommateur
  2. Le circuit court, où la distribution repose sur un partenaire intermédiaire
  3. Le circuit long, qui correspond au circuit habituel des produits de grande consommation : le circuit comporte plusieurs intermédiaires (grossistes, centrales d’achat, etc.)

Mais concrètement, comment choisir ses canaux de distribution ?

Pour définir votre stratégie, vous devrez prendre deux éléments en compte : les besoins et comportements de consommation de votre segment ciblé (votre persona), et le positionnement de votre entreprise.

Dans un premier temps, regardez les canaux de votre concurrence directe. Vous pouvez appliquer deux stratégies : soit adopter les mêmes canaux (stratégie de confrontation) soit adopter des canaux différents (stratégie de « l’océan bleu »).

Autre stratégie : le mix canal, à retenir pour que son offre soit présente sur les segments ciblés. Vous avez plusieurs alternatives :

  1. La distribution intensive : c’est-à-dire être présent sur un maximum de points de vente
  2. La distribution exclusive : réservation et exclusivité pour un réseau ou point de vente particulier
  3. La distribution sélective : présence verticale sur un réseau déterminé dans l’objectif de toucher une cible particulière.

Faire ce choix vous fixera le nombre d’intermédiaires au sein de votre distribution.

Bien sûr, la concurrence étant de plus en plus vive, le choix du canal est important :

  1. Le multicanal : le client pourra acheter votre produit via différents points de vente : dans un magasin de proximité, dans un commerce spécialisé, directement depuis votre site internet, etc. En multipliant vos canaux, vous avez plus de chances de vous adapter rapidement aux changements d’habitudes d’achats de vos clients et prospects.

  2. Vous pouvez aussi insérer plusieurs canaux au sein même du parcours client : le cross canal. (par exemple le client choisi sur votre site internet et se rend en boutique pour acheter.)

  3. Enfin, vous pouvez faire le choix d’uniformiser vos différents canaux et permettez à votre client un accès à l’information depuis tous le supports pour une expérience client unique : l’omnicanal. Concrètement un client peut commencer un achat en ligne et récupérer en magasin.

Jour 6 : construire son pitch commercial

construire son pitch commercial

Pitcher : c’est savoir présenter son produit ou son service afin de le vendre à des prospects/clients, des investisseurs, des actionnaires.

Il faut donc que son pitch soit : court, mémorable, et différenciant. Il faut pouvoir dire l’essentiel pour donner envie à l’interlocuteur d’en savoir plus, il faut que votre interlocuteur puisse se souvenir de vous, et enfin que vous puissiez répondre à la question : pourquoi vous plutôt qu’un autre ?

En fonction de l’interlocuteur, le pitch doit être adapté. Il y a plusieurs pitchs

Vous pouvez construire votre pitch en 5 étapes :

1/ Trouver une bonne accroche !

C’est la première étape vers la création d’un lien, donc vous pouvez humaniser cette accroche. Par exemple en faisant le lien avec une problématique de votre interlocuteur et la solution que vous pouvez lui apporter. Vous pouvez également utiliser un chiffre-clé représentatif d’une problématique.

2/ Provoquer une réaction

Un moyen efficace est de poser une question en lien avec votre accroche : demandez-lui son avis sur les chiffres précédemment énoncés, ou son point de vue sur telle ou telle problématique.

3/ Introduire son offre

Présentez votre entreprise sans faire un roman : cela doit tenir en une phrase. Adaptez votre argumentaire au moment et à vos interlocuteurs afin d’éviter de donner l’impression de réciter un discours préparé à l’avance (même si c’est le cas !). Utilisez néanmoins des mots-clés qui feront échos à votre interlocuteur. Ils devront être préparés à l’avance et placés à des endroits stratégiques durant votre entretien.

4/ Justifier ses arguments.

Restez incisif et concrets : ne vous perdez pas dans de longues explications. Parlez de faits concrets et mesurables.

5/ Obtenir un rdv

Terminez sur un acte concret : programmez un rendez-vous, proposez une période d’essai si votre offre si prête. L’objectif est de ne pas rester dans le flou : il faut engager le prospect dans une démarche de projection.

Jour 7 : Se reposer !

Se reposer

Félicitations, vous avez consolidé votre stratégie en 6 jours. Il ne vous manque plus qu’à la mettre en place de manière opérationnelle !

En attendant profitez-en pour vous changer les idées et prendre soin de vous. Sortie en famille, sport, activité créative, planification, ressourcez-vous !

Utilisez l’analyse transactionnelle pour négocier

Comment gérer un échange difficile grâce à l'analyse transactionnelle ?

L’analyse transactionnelle est un outil utilisé en négociation commerciale.

Petit rappel

L’analyse transactionnelle est issue des travaux du Docteur Eric Berne.

Chaque personne est définie par ses états du Moi :

  1. L’état du Moi Enfant est celui de la personne qui réagit, sent et agit comme elle le faisait lorsqu’elle était enfant. Le Moi Enfant est subdivisé en deux catégories : l’Enfant Libre (ou Spontané) et l’Enfant Adapté.
  2. L’état du Moi Parent est celui de la personne qui réagit, sent ou agit comme le faisaient ses parents ou une figure ayant exercé une certaine autorité. Le Moi Parent est subdivisé en deux catégories : l’Autoritaire et le Protecteur.
  3. L’état du Moi Adulte reposerait, quant à lui, plutôt sur les critères du vécu de la personne et lui permet d’agir directement sur la situation du moment.

Nous avons tous les 3 états du Moi en nous.

Une illustration par Steve Jobs

En 1997, Steve Jobs retrouve son poste chez Apple, après avoir été évincé 10 ans plutôt. Il répond à des questions de développeurs pendant la Apple’s Worldwide Developers Conference.

Steve Jobs est interpellé pendant la conférence par un Développeur. L’Enfant Libre (du développeur) s’adresse d’une manière inappropriée et cherche la confrontation avec le parent (présent en Steve Job) en remettant en cause ses compétences.

Le parent autoritaire présent en Steve Jobs aurait pu s’emporter et rappeler à l’ordre l’enfant rebelle avec le risque d’être discrédité en tant que Manager.

Bien au contraire, Steve Jobs prends conscience de la situation : il marque deux fois le silence, silences qui en disent beaucoup sur son positionnement. En visionnant la vidéo, vous allez voir que l’Adulte (en Steve Jobs) ramène l’enfant rebelle à la réalité.

Après cette altercation, Steve Jobs s’adresse d’Adulte à Adulte avec l’audience.

Pour approfondir vous pouvez vous rendre sur https://analysetransactionnelle.fr/.

Si vous voulez plus de conseils pour développer vos ventes, contactez-nous ou rendez-vous sur notre blog pour plus d’articles.

Act4Business

Livre blanc

Téléchargez notre livre blanc

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.